Lorsqu’on marche ou bien lorsqu’on pratique du sport, Il arrive de se tordre la cheville sans le vouloir, ce qui conduit à une entorse douloureuse. Même lors d’une fracture légère, il faut faire attention et la soigner afin d’éviter le risque d’apparition d’éventuelles séquelles, qui vont aggraver la situation à long terme.

Les causes et symptômes des entorses

Une entorse se définit par la déchirure du câble qui relie les deux os qui forment l’articulation, ce câble est ce qu’on appelle un ligament. Il existe donc deux sortes de déchirures, la déchirure simple et la déchirure grave. La première est une simple foulure, ou ce qu’on peut nommer comme une entorse bénigne. Tandis que la deuxième est une entorse assez grave, et on peut également déterminer une entorse moyenne qui se situe entre les deux entorses précédentes. Les entorses se font lors des faux pas qui arrivent de façon brusque et inattendue.

Le premier symptôme d’une entorse de cheville est la douleur, celle-ci est assez variable et dans certains cas absente. Néanmoins, la douleur ne varie pas de façon proportionnelle avec l’intensité, mais généralement elle est présente de façon intense. Dans certains cas, une rupture ou bien un craquement accompagne la douleur. La douleur se présente et s’absente de façon alternative, elle revient souvent lorsque la cheville refroidie. Dans la majorité des cas, il est impossible de prendre appui sur son pied ou carrément ne pas être capable de se tenir debout.

Le traitement d’une entorse de cheville

Entorse de cheville

La première recommandation lors d’une entorse de cheville est de voir un médecin spécialiste. Celui-ci saura si votre cas nécessite ou pas une radiographie. Le médecin décidera quoi vous prescrire et vous conseillera de la meilleure manière afin de traiter cette entorse et vous sentir mieux. Il est important de ne pas négliger les entorses et se diriger au plus vite vers le médecin.

Afin de traiter son entorse convenablement et cicatriser la pathologie, il est important de :

  • Eviter un appui ou bien une tension sur sa cheville ;
  • Mettre un bandage de cheville détachable, ou bien mettre un bandage en élastique ;
  • Appliquer du Voltarène chaque soir.

Il est important d’éviter toute tension ou bien un appui sur la cheville lors de vos marches, ou encore lors des flexions et extensions de la cheville.

Il est recommandé de mettre un bandage de cheville détachable ou bien un en élastique, vous le placerez donc avant de mettre votre chaussure afin de marcher de façon sûre et sans risque ultérieure. C’est possible de le retirer le soir et en profiter pour appliquer une crème anti-inflammatoire comme Voltarène. Dans le cas d’une entorse critique, il est obligatoire de mettre un plâtre durant 45 jours, pour ensuite mettre un bandage pendant 45 autres jours.

Vous pouvez également faire de la rééducation qui va vous permettre de :

  • Apaiser les douleurs dans un premier temps en essayant la physiothérapie ;
  • Rendre la cheville plus souple et moins raide grâce aux mouvements de flexions et extensions ;
  • Rendre le pied plus réflexe et plus stable pour une guérison totale.

La rééducation est donc une manière supplémentaire de traiter une entorse, demandez conseil à votre médecin avant d’y songer.

Laisser un commentaire